L’Haptonomie, c’est quoi ?

Créer un lien avec bébé in utéro, apprendre à se connaître à travers le ventre et développer l’amour par le toucher. L’haptonomie c’est ça. C’est préparer les futurs parents en leur apprenant à communiquer avec bébé par le « toucher affectif ». Et c’est une aventure extraordinaire.

Pourquoi avoir choisi l’haptonomie ?

J’avais fait une rapide initiation à l’haptonomie lors de ma première grossesse par l’intermédiaire de ma sage femme. Lorsque j’ai eu le premier entretien pré-natal avec ma nouvelle sage femme pour bébé 2, nous avons parlé de l’haptonomie et c’est vite devenu une évidence pour nous deux.

Mon vécu me rend « angoissée » sur plusieurs points mais en particulier « Comment donner sa place au papa ?« . Pendant toute la période « bébé » de mon premier, je m’en suis occupée exclusivement seule. Entre les erreurs et le vécu du passé, il me tient vraiment à coeur pour cette nouvelle grossesse de répondre à la demande de ce nouveau papa à être impliqué, à vivre autant que possible cette période avant la rencontre ensemble pour vivre son arrivée et sa vie, ensemble et unis dans tout ce que l’on vit en tant que parent et pas seulement moi en tant que maman.

Et les circonstances du Covid 19 sont venues se mêler à tout ça, le futur papa a été écarté des RDV de suivi et même des échographies. Lui qui avait à cœur d’être présent à chaque instant, il s’est retrouvé sur la touche. L’haptonomie a vraiment permis de l’impliquer, car elle ne se conçoit pas sans le papa. Tout simplement parce qu’un bébé ça se fait à deux. Parce qu’une maman n’est pas qu’un utérus sur pattes et un papa n’est pas qu’un géniteur. Nous sommes des humains et c’est le fondement de cet accompagnement souvent oublié dans le parcours de suivi médical de la grossesse.

Comment j’ai eu l’information sur l’haptonomie ?

Comme je le disais, c’est la sage femme du réseau Materniteam qui m’en a parlé puis qui m’a donné le contact de deux personnes qu’elle recommandait pour l’haptonomie. Il y avait parmi elles une personne de l’association Être & Naître qui m’a rappelée en premier (tout simplement). Lors de cet appel le contact est vraiment très bien passé et elle m’a proposé de tester 2 premières séances et décider ensuite si on continuait.

Je sais aussi qu’il y a un réseau d’haptonomes reconnus, ce qui n’est pas le cas de la mienne qui a fait sa formation en Belgique. Là bas ils ont une approche différente de la formation qui correspond à nos valeurs et dont j’ai vu les preuves d’efficacité dans mon entourage très proche. Je ne dis pas que c’est mieux ou pas, simplement que ça nous allait à tous les deux. Mon conseil serait vraiment de faire confiance à votre ressenti pendant l’échange téléphonique car c’est une personne auprès de qui vous allez beaucoup vous confier mais aussi être proche physiquement pendant les manipulations.

Comment se déroulent les séances ?

Il y a entre 6 et 9 séances, 7 pour nous. Dans l’idéal l’haptonomie se commence en début de grossesse voire même avant pour « préparer le corps à recevoir la vie ». Pour la majorité des futurs parents, le suivi se met en place une fois le risque de fausse couche écarté donc à partir de la première échographie.

Pour nous, confinés dès la 12ème SA et pendant 2 mois, cela a commencé au 5ème mois. C’est relativement tard pour commencer voire même presque « trop tard ». Mais devant notre motivation et le contexte sanitaire, nous avons été reçus pour nos deux premières séances de test.

Lors de la première séance c’est assez simple, on apprend à faire connaissance avec l’haptonome. Qui l’on est, comment on vit la grossesse, l’arrivée de bébé, comment on se positionne nous en tant que parents et futurs parents et à son tour elle se présente, nous parle de son parcours et du déroulement de toutes les séances de l’haptonomie. Cela permet rapidement de savoir si l’haptonomie est quelque chose qui va nous plaire ou non et si l’on veut poursuivre ou pas.

Lors de la deuxième séance, on va pouvoir commencer les manipulations. L’haptonome apprend au futur papa des techniques de massage pour maman et bébé in utéro. Quand nous sommes fatiguées, douloureuses, dans un inconfort ou simplement pour créer un moment familial avec bébé. Le papa apprend à toucher le corps de sa femme enceinte, à savoir ce qu’il se passe, ce qui a changé et comment faire les bons gestes. Mon chéri a souvent peur de me faire mal si je lui demande de m’aider à me positionner, me déplacer ou me soulager et il a vraiment apprécié de pouvoir savoir « comment faire » et « comment se rendre utile » pour bébé et moi. A la fin de cette seconde séance, nous avons aussi appris à jouer avec notre bébé et à le voir réagir. C’était un moment extraordinaire qui nous a beaucoup ému.

Nous avons la chance d’avoir un bébé très réceptif et toujours bien présent lors des séances. Il participe à part entière et c’est génial. Pour se présenter à lui, l’haptonome a posé sa main sur mon ventre et on a vu notre bébé venir très timidement, comme un petit chat qui se méfie, se glisser dans sa main. Elle a ensuite proposé au papa de poser sa main sur mon ventre. Et la réaction de bébé a été très différente. C’est vraiment comme si il avait reconnu son papa ! C’est en se tortillant qu’il est venu se lover dans la main de son papa puis qu’il s’est mis à taper sur le ventre pour l’inviter à jouer. En confinement le soir et depuis que papa sent le bébé (4e mois pour cette 2ème grossesse), mon chéri a prit l’habitude de jouer le soir avec notre bébé en donnant des petits coups sur le ventre et on s’amuse de voir bébé y répondre aussi. Et c’était incroyable de voir que bébé semblait avoir reconnu son papa et, comme le soir, donnait des petits coups comme pour réclamer le moment de jeu. C’était net, ça nous a surpris et émus. Et puis ce fut mon tour de mettre la main sur mon ventre. Et à nouveau, la réaction de bébé a été très différente. Il est venu tout de suite se glisser dans ma paume et faire un gros câlin très calme mais que je ressentais beaucoup.

La deuxième séance était déjà finie et toutes les émotions que l’on y a vécues nous ont confirmé notre choix de poursuivre. Le soir en retrouvant notre petit garçon, on lui a proposé à son tour de mettre la main sur mon ventre et, une nouvelle fois, la réaction de bébé a été différente. Douce et souple. Quelques jours après notre grand s’est blessé en faisant l’acrobate. J’ai eu peur et je l’ai rapidement pris sur mes genoux pour le consoler avec mon chéri. J’ai senti le bébé s’agiter dans mon ventre et lorsque les larmes de mon fils étaient sèches, je lui ai proposé de rassurer le bébé qui s’agitait, de lui dire qu’il allait mieux. Il a alors posé sa petite main sur le ventre puis lui a dit « je vais mieux ne t’inquiète pas » et tout de suite le bébé est venu se lover dans sa main et s’est apaisé. C’est vraiment incroyable à vivre et je ne peux que vous le recommander.

Parlons prix

Parlons du sujet dans son intégralité et donc parlons prix. Nos séances nous coûtent 75€ (pour 2 donc). Certaines mutuelles comme celles de mon chéri prennent une partie en charge. Pour lui c’est 30€ pour 3 séances par an. C’est loin de tout couvrir mais c’est déjà ça de pris. De son côté, ma mutuelle ne prend rien du tout. Si elle avait pris la même chose, l’haptonome nous aurait fait une facture chacun de la moitié du prix de la séance et 3 des 7 séances auraient été presque « gratuites ».

Notre haptonome n’a pas obtenu ses diplômes en France, elle n’est donc pas reconnue au titre de sage-femme ou médecin du CIRDH mais ce n’est pas le cas d’autres haptonomes que vous retrouverez sur cette liste et pour qui la sécurité sociale prend en charge 31,80€ par séance pour 8 séances, sachant que les séances peuvent être en moyenne de 55€.

Alors oui nous n’avons pas pris la formule la moins chère, mais compte tenu du contexte sanitaire et de l’avancée de la grossesse, nous n’avions pas énormément de choix et nous tenions vraiment à le faire. En particulier pour que le futur papa ne soit pas « rejeté » de cette grossesse, ce qu’il ne vivait pas bien. On a la chance que ce soit notre 2ème enfant, nous avons donc moins de frais d’équipement et c’est pour nous un investissement tout aussi important qu’une poussette de qualité,et même plus important encore. C’est une décision libre à chacun et nous ne regrettons pas la nôtre. De toute façon avec le Covid, notre voyage au Canada, sorte de Baby Moon, a été annulé alors on a réutilisé l’argent dans cette Baby Moon un peu particulière mais tout aussi riche ^^.

Des questions ? Des infos ou simplement un petit mot à partager ?

N’hésitez pas à me laisser vos questions sur le sujet de l’haptonomie, j’y répondrai avec plaisir. D’ailleurs, nous n’avons à ce jour réalisé que 4 séances, un autre article viendra débriefer notre expérience de l’haptonomie quand celle-ci sera terminée, sachant que la toute dernière séance aura lieu avec bébé.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s